Équipe

Enseignants/es des ateliers

Interprètes

Darinka Cindrić

Darinka Cindric.jpg

Darinka Cindrić est née à Desmerice, un village de Croatie où elle grandit en dansant des kolos et en chantant des chants folkloriques avec son cousin, accordéoniste. À la fin de son adolescence elle immigre au Canada et s’implique au sein de la communauté croate. Pendant plus de 20 ans elle a fait partie de l’ensemble folklorique Hrvatski Korjeni, et a chanté participé à des festivals partout au Canada et aux États-Unis.

Dina Cindrić

Dina-Cindric-1-300x197.jpg

Dina Cindrić est directrice de choeur, chanteuse et multi-instrumentiste. Elle s’est produite dans des festivals au Canada et en Europe avec de nombreux ensembles. Dina enseigne la musique depuis plus de 20 ans. Elle a fondé et dirige le Monday Night Choir, ainsi que l’ensemble vocal Sava. Née au Canada d’immigrants croates (elle est la fille de Darinka Cindrić), Dina étudie le chant croate et la tamburica depuis l’âge de 12 ans.

Grâce au soutien du Conseil des arts du Canada, elle a récemment séjourné en Croatie pour y recueillir des chants traditionnels et étudier les styles vocaux archaïques de Croatie et de Serbie. Dina s’est engagée à partager ses connaissances acquises sur plusieurs décennies afin de contribuer à la préservation des chants traditionnels, et assurer la transmission d’un savoir original et ancestral. En tant qu’enseignante, Dina est particulièrement intéressée par la mise en place d’un espace musical de création qui soit accessible à toutes et à tous et qui soit axé sur le chant folklorique a cappella comme moyen de rassemblement pour apprendre et partager ce patrimoine vocal d’une très grande richesse.est directrice de choeur, chanteuse et multi-instrumentiste. Elle s’est produite dans des festivals au Canada et en Europe avec de nombreux ensembles. et mene l’ensemble vocale Sava

DSC_6386a.jpg

Domaći Trubači, une fanfare basée à Montréal, joue de la musique serbe et macédonienne pour toutes sortes d’ événements, apportant un goût de Guča au mariageс, anniversaires, fêtes, danses, et plus encore.

Brenna MacCrimmon

Photo: Mark Maryanovich

Photo: Mark Maryanovich

Brenna MacCrimmon s’initie et interprète la musique de Turquie et des Balkans depuis 1984. Au cours des années, elle a travaillé avec des ensembles turcs et macédoniens à Toronto, et effectué de fréquentes visites en Turquie et dans les pays voisins pour y assimiler la musique et la culture traditionnelle. La plus longue de ses visites à duré de 1995 à 2000. Sa discographie comprend les disques Karsilama (avec le clarinettiste rom turc Selim Sesler), Ajde Mori (avec Muammer Ketencoglu et amis), et Kulak Misafiri. Comme musicienne invitée elle a enregistré et interprété avec Baba Zula et DJ Shantel, et est apparue dans Crossing the Bridge, un film documentaire sur la scène musicale d’Istanbul réalisé par Fatih Akın en 2005. Brenna a aussi tourné à travers l’Europe avec Balkan Beat, DJ Shantel et le Bucovina Club Orkestra. En 2010, elle se rend à Moscou pour y jouer dans Bobble avec Bobby McFerrin. Elle chante aussi avec le quatuor vocal Turkwaz, et joue avec la formation Zephyr (Demetrios Petsalakis et Jaash Singh), est une invitée occasionnelle de Nomadica, en plus d’explorer le meilleur cru du blues féminin avec le pianiste Bill Westcott. Brenna voyage régulièrement pour diriger des ateliers et présenter des spectacles en plus de s’impliquer dans le monde du ukulélé.

Orchestre Markovi

Ork. Markovi.JPG

Orchestre Markovi est composé de Vassil Markov (kaval), Nikola Markov (tambura, saxophone), Petâr Markov (accordéon), aussi que leurs  fils (ou neveux) Dantcho Markov (tapan) et Misho Markov (basse). Les frères Markov sont originaires de Bratsigovo en Thrace. Georgi est un virtuose du kaval qu'il a étudié au célèbre lycée musical de Shiroka Lâka. Les frères Markov ont été pendant plusieurs années membre de l'Ensemble folklorique Zdravets de la ville de Peshtera avec qui ils ont présenté des concerts dans plusieurs pays. Maintenant établis à Montréal depuis plusieurs années, les frères Markov ont produit en l'an 2000 un disque compact intitulé Traky. Vassil, Nikola et Petar font aussi partie de la populaire formation musicale montréalaise Soleil Tzigane.

Yves Moreau

Yves Moreau.jpeg

En 1966, à l'âge de 17 ans, fasciné par le folklore des Balkans, Yves Moreau se rend en Bulgarie. Lors de ses déplacements à travers le pays, il enregistre sur pellicule et bandes sonores plusieurs danseurs, chanteurs et instrumentistes et apprend à parler le bulgare. Il participe également à de nombreux stages de formation ainsi qu'à des festivals traditionnels en Roumanie, Serbie, Macédoine, Croatie, Grèce et Turquie.

Récipiendaire de l'Ordre culturel de Cyrille et Méthode (1er degré) pour son travail, il parcourt toujours le monde pour diriger des ateliers et conférences sur la danse traditionnelle bulgare, balkanique et québécoise. Des milliers d'adeptes de la danse folklorique ont participé à ses ateliers à travers le Canada et les États-Unis ainsi qu'en Allemagne, Australie, Autriche, Belgique, Brésil, France, Hongrie, Hong Kong, Israël, Italie, Japon, Mexique, Norvège, Nouvelle-Zélande, Pays-Bas, Royaume-Uni, Singapour, Slovénie, Suède, Suisse, Taiwan, et Thailande.

Murmurosi (Мурмуроси) est un duo composé de Natalia Telentso et Eli Camilo qui chantent des chansons folkloriques polyphonique de l'Ukraine. Des harmonies denses se mélent avec de la simplicité, en transmettent parfaitement les épreuves et les prospérités de la vie du village.

Sergiu Popa

Sergiu_reduced_size.jpg

Depuis son arrivée en 2002, Sergiu Popa, originaire de Moldova, est devenu une figure importante de la scène musicale mondiale montréalaise. Accordéoniste virtuose, issu d’une dynastie de musiciens de la famille des Roms, formé au Conservatoire, c’est un spécialiste de la musique traditionnelle de l’Europe du Sud Est. De plus, il a absorbé une grande variété d’influences du monde du jazz, de la musique latino  et du Moyen-Orient. Professeur d’accordéon très en demande, il a offert des ateliers au CAMMAC, à KlezKanada, à Django en juin et au camp des Balkans de l’EEFC.

Lauréat du prix Galaxie des étoiles de Radio-Canada (2007), du Premier Prix Diversité (2008) et finaliste au concours national Roland V-accordion (2009, 2013), Sergiu s’est produit et enregistré comme soliste dans des Maisons de la culture et participé aux principaux festivals du Québec. Sergiu a publié deux albums solo: Obsession accordéon (2006) et Tous en accord (2014), ainsi qu’un DVD d’enseignement, Gypsy & East European accordion with Sergiu Popa (2010).

Petar Ralchev

Ralchev capture JPG.JPG

Petar Ralchev, est un accordéoniste bulgare de renommée internationale.

Né en 1961, il s’inspire du riche héritage des mélodies et rythmes de la tradition folklorique bulgare pour explorer de nouvelles techniques et atteindre de nouveaux sommets. Il acquiert une profonde compréhension de cette tradition lors de la rigoureuse formation classique reçue à l’École Dobrin Petkov, ainsi qu’à l‘École nationale des arts, de la musique et de la danse à Plovdiv en Bulgarie. Ces études poussées se traduisent par un style unique d’interprétation qui se caractérise par un mélange de virtuosité et richesse mélodique ponctuée de riches harmonies et d’improvisation.

Petar Ralchev est sans contredit un des plus éminents ambassadeurs de la musique traditionnelle bulgare, et source d’inspiration pour les accordéonistes du monde entier.

Sava

Sava.jpg

Sava est un ensemble vocal montréalais qui interprète des chants a cappella issus du répertoire folklorique des Balkans et d’ailleurs. Le groupe est dirigé par Dina Cindrić. Pour leur prestation à BalkanFest Montréal, le groupe composé de Dina Cindric, Sarah Albu, Antonia Branković, et Sara Rousseau chantera l’amour et la nature dans des styles traditionnels villageois.

Sumak Brass Band

Sumak.jpg

La fanfare Sumak joue un mélange issu du répertoire macédonien, bulgare, turc, et romani. Ses membres sont des musicien(ne)s parmis les plus actifs(ves) sur la scène montréalaise des musiques du monde, dont Ariane Morin (saxophone) qui a effectué ces dernières années des séances de perfectionnement auprès de maîtres renommés à Plovdiv et Istanbul.

Tsonko Stoyanov

Tsonko1.jpg

Tsonko Stoyanov est né a Yambol en Bulgarie. En 1983, il débute comme danseur au sein de l’Ensemble folklorique «Tundzha» de sa ville natale . Au fil des ans il devient chorégraphe du groupe et complète une formation professionnelle en direction artistique à Plovdiv. Il s’établit à Montréal en 2002 et depuis 2013, il est le chorégraphe et conseiller artistique de l’Ensemble «Balgari». Il est aussi le fondateur du club de danse «Trakia» de Montréal dont les membres sont des jeunes désirant s’initier aux rudiments de la danse de leur pays d’origine. Tsonko et son épouse Galya sont aussi reconnus comme traiteurs. Ils offriront des spécialités culinaires des Balkans pendant la soirée dansante de BalkanFest.

Jocelyne Vaillancourt

Jocelyne.jpg

Jocelyne Vaillancourt a eu un premier coup de foudre pour la danse folklorique en 1975, et depuis ce temps elle intègre cette passion à ses activités de temps libre et de voyages.

Ell enseigne la danse internationale à l’Université de Montréal depuis plusieurs décennies. .